Hôjicha, un thé vert pour les amateurs de café (mais pas que)

Hôjicha, un thé vert pour les amateurs de café (mais pas que)

Les buveurs de café ne sont pas toujours amateurs de thé. Pourtant je vais vous parler d’un thé vert qui pourrait vous plaire. Il s’appelle Hôjicha, Houjicha ou simplement Houji. C’est un thé non seulement agréable à boire, mais également plein de bienfaits pour la santé.

Hojicha, un thé vert pour les hommes ?

En effet il s’agit d’un thé vert produit au Japon, qui a été torréfié à la manière d’un café à très haute température (200°). C’est ce qui explique que quand on déguste un thé Hôjicha, on remarque tout de suite ce petit goût grillé, avec parfois des notes de caramel et de vanille. C’est un thé vigoureux que je trouve personnellement assez masculin,  peut être à cause de son léger parfum de tabac doux.

Cependant les qualités de ce thé ne s’arrêtent pas là.

C’est un thé très pauvre en caféine et en tanins. Il peut donc convenir aux enfants comme aux estomacs les plus fragiles, ainsi qu’aux personnes âgées. Et surtout  ce thé vert grillé peut être consommé le soir.

Thé et sommeil

Pourquoi le thé Hojicha est- il pauvre en caféine ?*

Parce qu’il est fabriqué soit à partir de “Bancha”, soit à partir de “Kukicha”. Le Bancha (à gauche sur la photo) est la dernière récolte de l’année (récolte d’automne) dont les feuilles matures contiennent moins de caféine que les jeunes feuilles des récoltes de printemps par exemple. Le Kukicha (au milieu sur la photo) quant à lui est un thé composé exclusivement des tiges des feuilles de thé. Il ne contient donc absolument pas de caféine. Vous trouverez dans le commerce du Hôjicha soit de bancha soit de kukicha.

*Des études scientifiques récentes tendent à démontrer que ce n’est pas la torréfaction des feuilles, mais bien les qualités du bancha, et a fortiori du kukicha, qui entraînent la faible teneur en caféine.

Au Japon, le thé Hôjicha est très populaire. Il est fréquemment consommé après un repas pour faciliter la digestion. Il s’accorde également très bien avec un repas de poisson.

Comment infuser un thé Hojicha ?

Last but not least, c’est un thé que je trouve assez simple à préparer. A chaud, je l’infuse avec une eau bouillante entre 30 secondes et 1 minute maximum. Nul besoin de mesurer la température de l’eau, ni d’attendre longtemps pour le boire.  De plus une fois préparé, il peut être consommé plus longtemps. Contrairement aux autres thés verts non torréfiés qui tournent s’ils ne sont pas consommés rapidement après infusion. A froid, il suffit de le laisser dans une bouteille d’eau au frigo quelques heures ou une nuit, pour ensuite savourer une boisson très rafraîchissante en été.

 

Où acheter du thé Hôjicha ?

Je vous livre mes 3 adresses préférées où je me fournis en thé Hôjicha :

  • Jugetsudo : plusieurs références, soit en vrac (boîte ou grand sachet), soit en sachets individuels, bio, de la très belle qualité.
  • Lupicia : une seule référence en vrac, de grande qualité, composée uniquement de tiges (kukicha).
  • Postcardteas : un thé en vrac de petit producteur, composé de bancha et de kukicha, le meilleur rapport qualité-prix.

J’attire votre attention sur certains mélanges composés de hôjicha et de matcha. Si vous choisissez ce genre de thé, sachez que le matcha, à la différence du hôjicha, est un thé très stimulant, à éviter donc le soir.

sources : “Le guide des thés japonais” de Valérie Douniaux, “Easy leaf tea” de Timothy d’Offay, “Le guide de dégustation de l’amateur de thé” de F.X. Delmas.