Le matcha et moi, une histoire d’amour

Le matcha et moi, une histoire d’amour

Mon histoire avec le matcha a débuté, aussi loin que je m’en souvienne, avec les cérémonies de thé japonaises, ce que l’on appelle Cha No Yu.

En effet je m’étais créé un rituel : chaque année, le jour de mon anniversaire,  je me réservais une journée pour participer à une cérémonie de thé. C’était mon moment à moi, entre méditation et raffinement exquis, poésie et délicatesse.

J’ai pris goût au matcha et j’ai ensuite recherché ses déclinaisons dans la cuisine : matcha latte, cookies au matcha, glace au matcha. Au début je trouvais mon bonheur en Chine avec les glace Häagen Dazs au matcha, puis de retour en France les cookies  et les cakes chez le boulanger Aki et Juji Ya, ma cantine pendant des années. Au moment du thé je filais chez l’Autre thé rien que pour déguster leur muffin au matcha et chocolat blanc, fondant et gourmand à souhait.

chanoka matcha thé vert
langue de chat au matcha et chocolat blanc

Jusqu’au jour où l’on m’a fait cadeau d’un « Cha No Ka » de la maison japonaise Malebranche : une langue de chat au matcha et chocolat blanc, summum de la délicatesse, et j’en suis tombée amoureuse.

Je suis partie au Japon et j’ai découvert le paradis du matcha à Kyoto et Arashiyama, et en particulier la maison MALEBRANCHE qui a créé les exquises langues de chat au matcha, mais aussi les truffes au matcha et des teatime extrêmement gourmands jusque dans la gare de Kyoto. Kitkat au matcha, et autres mikados au matcha sont également des souvenirs que je n’ai pas pu m’empêcher de rapporter.

matcha kitkat gyokuro
kitkat au thé vert : une spécialité japonaise
malebranche kyoto matcha truffe
truffe ultra-gourmande au matcha

 

A Paris je tentais de retrouver le goût du matcha :

Chez Jugetsudo avec l’art et la manière de le préparer dans les règles de l’art, accompagné de petites douceurs , chez Toraya, le salon de thé japonais historique de Paris. Chez Zenzoo, le salon de thé taiwanais, je commandais systématiquement un bubble tea au matcha et au perles de tapioca.

Enfin Umami a ouvert son matcha café à République, et là c’est devenu addictif : matcha latte chocolat blanc, puis Kosyuen avec ses desserts et ses matcha expresso. L’été j’allais au café « Au Matcha » pour déguster ses boissons glacées. Les chocolatiers célèbres en France ont aussi surfé sur la vague matcha avec des chocolats, des macarons et des glaces. Eric Kayser a créé un petit pain éphémère au matcha et écorces d’oranges.

Chez Tomo j’ai découvert le dorayaki au matcha, un ravissement. Puis la folie des cookies au matcha m’a poursuivie jusque chez Jean Hwang Carrant, après Aki et Juji Ya, et bien sûr Laura Tod.

Une année, pour mon anniversaire, j’ai été invitée au restaurant le Clos Y, et j’ai fondu de bonheur devant le dessert glace et matcha préparé par le chef Yoshitaka Ikeda avec un sens esthétique rare. Un jour, j’irai chez AT pour découvrir la version du chef Atsushi Tanaka.

Chez Lupicia j’ai suivi un atelier pour apprendre à bien fouetter le matcha et attraper le coup de main. Depuis je prépare et consomme le matcha quotidiennement chez moi.

Pour finir, j’ai décidé d’aller plus loin dans la voie du thé et du matcha, en devenant élève de l’école Omotesenke à la Maison de la culture du Japon. C’est ainsi que je pratique régulièrement la cérémonie de thé japonaise, Cha No Yu, non plus en tant que spectatrice mais en tant qu’actrice (et éternelle élève).

Désormais, le matcha s’est largement répandu dans les restaurants gastronomiques, les glaciers et les pâtisseries, en témoigne cet article de l’excellent blog le Coeur au ventre.

 

En cuisine les associations avec le matcha que je recommande sont :

  • Latte, glace, tiramisu, pana cotta
  • Chocolat blanc
  • Framboises
  • Poissons
  • Muffins, madeleines, cake, cookies, financiers
  • fromage de chèvre frais, fromage blanc

 

Les livres sur le matcha que je recommande :

  • « Le guide des thés du Japon » de Valérie Douniaux
  • « Thé vert, à la rencontre d’un art millénaire » de Camellia Sinensis
  • « Le Matcha » de Lupicia
  • « Gourmandises au thé matcha » de Lene Knudsen

Mes adresses préférées de ChaNoYu à Paris :



1 thought on “Le matcha et moi, une histoire d’amour”

  • Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour débuter avec la modération, la modification et la suppression de commentaires, veuillez visiter l’écran des Commentaires dans le Tableau de bord.
    Les avatars des personnes qui commentent arrivent depuis Gravatar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.