Massage et thés japonais

Massage et thés japonais

J’ai goûté la quintessence de la culture japonaise à la Maison Suisen, entre massage shiatsu et thés verts d’exception. Une parenthèse de sérénité au coeur de la capitale.

L’art du thé par Suisen Paris

Instant présent = corps

Je trouve très juste la définition de l’instant présent par Kankyo Tannier*, nonne bouddhiste ayant vécu dans plusieurs monastères au Japon. La présence au corps, le siège de nos émotions, est la clef de la Pleine présence. Pour savourer l’instant présent, il est important de revenir à notre corps, ce temple de l’âme dans la philosophie taoïste.

Afin de prendre soin de mon corps et entretenir l’harmonie corps-esprit,  j’ai pris rendez-vous à la Maison Suisen.

Le luxe du silence

On entre dans cette maison japonaise à la façon d’un ryokan : en chuchotant. La façade extérieure en bois brûlé, une technique typiquement japonaise, est presque discrète.  Seuls les noren, ces rideaux japonais  volent au vent et attirent l’attention. Je suis accueillie par Sandra et d’emblée le niveau sonore diminue. Ici le soin de soi commence par une communication toute en douceur et en bienveillance.

 

Pureté et sérénité

Après avoir troqué mes chaussures de ville pour des chaussons, Sandra m’installe derrière les panneaux en bois ajouré. Plus tout à fait en ville, je suis dans un sas de décompression, une bulle de douceur protégée des regards par ces splendides panneaux en bois aux motifs étoilés. J’apprécie le choix des matériaux, du sol au plafond, le détail des rares objets : l’espace vide imprime la sérénité. Le premier thé (Houji) est servi avec une serviette tiède, il s’agit de laver la poussière du monde. Les minutes s’écoulent lentement au son de la musique classique.  Je prends le temps de contempler le magnifique panneau coulissant, fusuma, sur lequel est peint un paysage de pins. Il me rappelle les fusumas richement décorés du château Nijo-jo à Kyoto (voir mon voyage à Kyoto).

Enfin, le fusuma s’ouvre : mon thérapiste me conduit vers ma cabine de soin.

Shiatsu, une thérapie corps-esprit

C’est parti pour une heure de voyage dans les sens, et surtout dans la pleine présence à mon corps. Le thérapiste japonais, en dépit de son jeune âge, manie à la perfection l’alternance des pressions en profondeur et de la douceur toute en légèreté. Outre la sensation de bien-être, je ressens un rééquilibrage des énergies, là où ça coince il rétablit le courant, et en stimulant les points d’acupuncture, il insuffle l’énergie là où c’est nécessaire.

La touche ultime

Le soin terminé, mon ange gardien me reconduit dans le “sas de décompression” et me sert un thé que j’ai choisi en arrivant, accompagné d’un macaron artisanal. Là on touche à la perfection, puisque la propriétaire des lieux, Sandra, a été jusqu’à sourcer elle même ses thés au Japon. C’est donc de Kakegawa, dans la préfecture de Shizuoka , que viennent tous les thés bios de la Maison Suisen. Le gyokuro que j’ai choisi est excellent, surtout qu’il est infusé dans les règles de l’art dans un “hohin“, la théière japonaise dédiée aux thés rares et précieux. La Maison propose tous les thés à la vente, ainsi que de la vaisselle de grande qualité : je suis conquise…

 

dav

 

La Maison Suisen se trouve 7 rue de Thorigny, 75003 Paris

01 57 40 62 44 – www.suisen.fr

* Kankyo Tannier a publié récemment  le livre “Ma Cure de silence” .